Lucques, une ville à découvrir sans modération

Nous n’avons passé que deux petits jours à Lucca : c’est trop peu, beaucoup trop peu ! Surtout s’il pleut de façon presque continue, comme ce fut le cas ! Admettez que la pluie, si elle a son charme, limite un peu la découverte d’une ville encore inconnue. Surtout avec la prétention d’y prendre beaucoup de photos, puisque c’est ma passion. Ce n’est pas grave, nous y retournerons : Lucca est seulement à 5 heures de voiture de chez nous !

Lucca-9

C’est vous dire si le site de Lucca nous a enchanté. Nous l’avions à peine découvert il y a quelques années, de retour de Florence, en apercevant au loin ses remparts, mais sans avoir eu le temps de nous y attarder. Nous nous étions promis de revenir à Lucques tant la première impression était prometteuse.

Une ville à ne pas ignorer entre Pise et Florence

 

Lucca-3

Ce n’est certes pas la plus en vue des villes italiennes à visiter. Pise et Florence, ses voisines lui volent naturellement la vedette !  Lucca a pourtant de sérieux et beaux atouts, à commencer par une quasi absence de touristes en cette mi-février (nous avons pu profiter d’un creux de 2 jours dans nos agendas de retraités surbookés !), ce qui la rend beaucoup plus authentique que ses deux célèbres voisines. Mais c’est surtout une ville qui nous est apparue à taille humaine, vivante et harmonieuse, tout en étant chargée d’histoire avec de magnifiques monuments.

L’hôtel que nous avions réservé la veille du départ seulement (Alla Corte degli Angeli, http://www.allacortedegliangeli.it/fr/), situé idéalement au coeur de la cité historique, est accessible en voiture, mais il faut ensuite renoncer au véhicule et laisser un de nos hôtes le garer dans un parking à proximité pour ne plus s’en servir jusqu’à notre départ le surlendemain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les remparts

 

 

Promenade à vélo sur les 4200 mètres de remparts de Lucca
Promenade à vélo sur les 4200 mètres de remparts de Lucca

Vous en avez peut-être déjà vu des images prises du ciel ou bien vous l’avez aperçue de loin (comme nous lors de notre premier passage à proximité), et vous en avez admiré la perfection : je veux parler de la formidable enceinte de remparts de Lucca.
Elle surprend par son remarquable état de conservation, mais il faut dire qu’il s’agit de la plus récente des enceintes de la ville après les enceintes romaine puis médiévale. Elle date quand même de XVIème et XVIIème siècles, sa construction ayant duré près d’un siècle et demi. Six portes donnent accès à la ville et onze bastions sont répartis au long des 4,2 km de remparts. Remparts qui sont devenus un lieu de promenade incontournable pour les jogueurs, les cyclistes, les amoureux et tous ceux qui veulent profiter de la passegiata, cette délicieuse coutume italienne qui consiste à se promener simplement pour voir et … se faire voir.

 

 

 

 

 

Les remparts
Sur les remparts

 

Mes images rendent très mal compte de l’importance et de la beauté de ces remparts ; si le sujet vous intéresse, je vous invite en chercher des photos sur internet. Nous avons opté pour la location de vélos pour les découvrir en faisant le tour de la ville, avec de belles vues un peu en hauteur sur quelques uns des monuments caractéristiques de cette vieille cité : une heure de balade environ, que je recommande chaudement.

 

La Piazza Anfiteatro

La Piazzo Anfiteatro est une autre curiosité typique de Lucca qui témoigne à la fois de son passé romain et de la capacité de cette cité à se transformer sur elle-même.

Piazza Anfiteatro
Piazza Anfiteatro

Lucques a un vrai passé romain du fait de sa position stratégique au sein de l’empire, au croisement de plusieurs via. N’a-t-elle pas accueilli, en 56 avant Jésus-Christ, la fameuse rencontre entre César, Pompée et Crassus qui a consolidé le triumvirat de ces trois illustres personnages. L’amphithéâtre romain date du début de l’ère chrétienne. Il a été construit à l’extérieur des remparts de la ville romaine de l’époque et il n’en reste rien ou presque : détruit par les invasions barbares, il a longtemps servi de carrière pour les bâtisseurs des autres monuments de la ville. Mais un architecte du 19ème siècle a eu l’idée géniale de conserver les restes de l’enceinte de l’amphithéâtre pour ériger par-dessus un e