Scroll to Content

Grand week-end à Cracovie

Le temps est bien pluvieux sur la Côte d’Azur depuis plus d’un mois, alors pourquoi pas un grand week-end pour se distraire un peu de l’ambiance morose qui règne à Grasse ? Les cocotiers, très peu pour nous ! Heureusement, la liste est assez longue des capitales d’Europe que nous ne connaissons pas encore. Cela nous donne l’embarras du choix pour trouver une destination sympa. Beaucoup de celles qui nous restent à découvrir sont au nord et à l’est de l’Europe. Finalement on décide de passer quatre jours dans la capitale … historique de la Pologne : Cracovie.

Rynek Glowny avec sa Halle aux draps
Rynek Glowny avec sa Halle aux draps

Je sais, la capitale actuelle, c’est Varsovie, mais des amis polonais nous conseillaient depuis longtemps de visiter Cracovie. Une ville plus petite avec seulement 750.000 habitants et surtout une ville imprégnée d’histoire. Nous ne serons pas déçus. Juste quelques jours avant le départ pour se replonger dans l’histoire de la Pologne et mieux se familiariser avec les différentes dynasties régnantes qui ont fondé et bâti cette ville qui fut le lieu du pouvoir royal polonais pendant près de six siècles. Ne m manquez pas l’article sur Wawel, la colline des rois.

On s’attendait à avoir froid et, tant qu’à faire,  on espérait la neige. Les deux ont été au rendez-vous. Blousons chauds et chapkas se sont révélés adaptés pour supporter les longues heures de déambulation dans les rues de Cracovie. Sans compter les nécessaires réconfortants à consommer qui ont pris la forme de délicieux cafés aromatisés, de capuccini crémeux ou d’épais chocolats chauds surmontés de chantilly. Finalement le froid ne nous a nullement empêchés d’apprécier cette belle ville,  bien au contraire puisqu’il l’avait un peu vidée de ses touristes habituels.

26012014-26012014-_B8A7478

Tout le centre ville est pratiquement piétonnier : on se déplace facilement à pied, même pour aller dans le quartier plus éloigné de Kazimierz. La neige est tombée faiblement mais pendant deux jours entiers.

24012014-24012014-L1000199
La gare de Balice non loin de l’aéroport

Avec une réservation dans un hôtel juste en face de la gare centrale, nous avions opté pour le train pour rejoindre Cracovie (Krakow en polonais) depuis l’aéroport de Balice. En guise de gare à Balice, seulement un quai le long de la voie ferrée et un abribus (je devrais peut-être dire un « abritrain » ?). Vingt-cinq minutes plus tard on était rendu au centre Cracovie.

La première impression, qui ne fera que se confirmer, est celle d’une ville animée, avec beaucoup de piétons, des rues commerçantes et une population plutôt jeune. Cracovie est, en effet, une ville universitaire importante qui a toujours été très ouverte aux étudiants étrangers, aujourd’hui encore. Je reviendrai dans un prochain billet sur la fameuse Université Jagellon. Un ville avec de nombreux  commerces,  cafés et restaurants qui occupent les rez-de-chaussée de petits immeubles anciens restaurés et bien entretenus pour la plupart, ce qui la rend très accueillante.

Le premier jour, nous  disposions de peu de temps : nous avons fait une rapide découverte de la vieille ville.

La Barbacane

La Barbacane marque l’entrée de la vieille ville ; c’est un bastion du 15 ème siècle, fort bien conservé, construit un peu en avant des remparts pour défendre la ville contre les ottomans. Il se trouve aujourd’hui sur la ceinture verte qui entoure la vieille ville, les Planty, qui ont remplacé  les remparts et les fossés démolis au 19 ème siècle. La Barbacane, quelques années après sa construction, a vu passer le fastueux cortège de la Princesse de Bari, Bona Sforza, venue prendre pour époux le roi de Pologne Sigismond Jagellon. Cette reine cultivée et dynamique va prolonger l’oeuvre entamée par son mari et introduire en Pologne l’esprit et les artistes de la Renaissance. Derrière la Barbacane, on entre dans la vieille ville par la belle porte Florian. De part et d’autre de la porte, les peintres de rue  viennent exposer librement leurs oeuvres sur les murs d’enceinte.

Les Planty et la Barbacane
Les Planty et la Barbacane
Exposition des peintres de rue
Exposition des peintres de rue

Le Rynek

Depuis la porte Florian, la très animée rue Saint Florian mène directement au Rynek, la très grande place du marché, dont le centre est occupé par la fameuse Halle au draps. Construite au 14 ème siècle, celle-ci fut reconstruite dans le style renaissance deux siècles plus tard à la suite d’un incendie. Le bâtiment qu’on découvre aujourd’hui a été redessiné au milieu du 19ème.  L’église Sainte Marie, qui fait face à la Halle aux draps est la principale église de la ville. Elle héberge un magnifique retable du 15ème de 13 mètres de haut et comportant pas moins de 200 figurines pour illustrer la Dormition de la Vierge.

Facades du immeubles du Rynek et porche de l'Eglise Sainte-Marie
Facades du immeubles du Rynek et porche de l’Eglise Sainte-Marie

Notre première journée s’est terminée sur un sympathique dîner au restaurant Farina de la rue Saint Jean. Les prochains billets seront consacrés à la colline de Wawel et à Kazimierz, l’ancien quartier juif de Cracovie avant la seconde guerre mondiale.

Planty et Porte Florian dans le fond
Planty et Porte Florian dans le fond
Beaucoup de cafés et restaurants accueillants
Beaucoup de cafés et restaurants accueillants

26012014-_B8A7334

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur

Ecrit par:

Alaindici, photographe, aime les voyages, les rencontres, l'histoire des peuples, des villes et des régions et les traces qu'elle laisse. Curieux d'apprendre, toujours et en tous domaines.

7 Comments

  1. C’est la première fois que je visite votre blog Alain.
    C’est un régal. Intéressant par vos écrits et superbe par les photos magnifiques.
    Je n’ai regardé que Krakow mais j’y reviendrai avec grand plaisir. merci !

  2. Un énorme merci pour ces photos et descriptions. Ca a l’air d’être vraiment une ville magnifique. Nous nous rendons à Cracovie avec mon compagnon en janvier 2017. Nous avons hâte d’y être.
    Encore superbe travail. Magnifique.
    Bianca

  3. Merci pour ce superbe blog, plein d’idées pour notre futur voyage.

%d blogueurs aiment cette page :