Blog

Evolution

on
21 septembre 2019

Un blog de voyage ?

Tenir un blog de voyage, c’était l’idée de départ. Ça l’est toujours !
Mais après quelques années et surtout une activité de plus en plus importante en photographie, le temps est venu de me demander ce que je veux vraiment faire de ce blog. D’autant que les blogs de voyage se sont professionnalisés et que ce n’est vraiment pas une orientation que j’ai envie de donner à ce blog. Je suis un dilettante, et j’ai bien l’intention de l’être de plus en plus. Alors autant faire ce qui me plait en restant moi-même sans chercher à imiter qui que ce soit.

Mo (mon épouse) et moi adorons voyager pour découvrir, rencontrer et essayer de comprendre. On ne voyage pas pour se dire qu’on a « fait » la Birmanie ou le Pérou ni surtout pour comparer et se dire que c’est mieux chez nous. Non, on voyage humblement pour éprouver des étonnements et des émotions pour ce qui diffère, pour cueillir quelques éléments de compréhension de ce qui fait l’essence d’un pays ou d’une région, d’une culture ou d’un peuple qu’on visite, pour faire des rencontres aussi. Je lisais récemment une interview de Sylvain Tesson qui disait très justement « le voyage, c’est l’expérience de l’autre, contraire du moi ». Les différences, c’est ce qui fait le sel du voyage !

Pas de voyage organisé ! Ça, c’est une règle absolue !
On voyage à deux, parfois avec un couple d’amis photographes comme nous, en composant nous-mêmes itinéraires et programmes de visite. J’aime la géographie et les cartes, j’aime l’histoire dont nous sommes souvent si ignorants pour les pays étrangers, même lorsqu’ils sont proches de nous (merci aux programmes de l’éducation nationale de mon époque !) et j’aime comprendre comment l’une et l’autre ont pu forger la culture des peuples. La préparation d’un voyage est un plaisir : regarder les cartes, parcourir les guides de voyages et les blogs pour apprendre l’essentiel, tracer l’itinéraire, se procurer quelques livres pour commencer à s’imprégner de l’histoire, de la culture, de l’actualité aussi. Rechercher des photos intéressantes pour se préparer à celles qu’on pourra faire à notre tour. Mais le voyage n’est pas fini avec le retour à la maison ; on a souvent besoin de se plonger à nouveau dans les bouquins pour essayer de compléter nos informations et nos impressions, aussi pour percer des mystères qui nous ont échappé sur place.

Jeune Birmane parée pour la cérémonie de son entrée au monastère … Quel regard troublant !

Je consulte pas mal de blogs de voyages sur le net. Quelques-uns me plaisent et même m’impressionnent beaucoup par la qualité ou l’originalité de leurs textes et de leurs images, par le ton qu’ils adoptent ou le style personnel de leurs photographies. Pour ne vexer personne, je ne donnerai pas de noms de blog : leurs auteurs se reconnaîtront facilement parce qu’il m’arrive de laisser un commentaire à la suite de leurs articles qui m’ont particulièrement plu. Ceux-là m’inspirent et je leur suis fidèle, mais, soyons honnêtes, ce sont des exceptions !

Pêcheur indien dans les back waters du Kérala par un jour de lumière laiteuse.

Beaucoup d’autres blogs, par contre, que leur auteur cherche souvent à « monétiser » à tout prix sont plutôt décevants. Souvent ils nous expliquent les 7 ou 10 choses qu’il faut absolument faire ou voir en deux ou cinq jours, ou nous « conseillent » l’itinéraire à suivre, l’hôtel où poser ses valises, le spa incontournable (comme s’il était difficile de contourner un spa !) ou le bistrot où consommer le dernier cocktail à la mode.
Bien sûr les rédacteurs de ces blogs se contentent généralement de nous conseiller ce qu’ils ont eux-mêmes fait ou vu, bien incapables qu’ils sont de comparer leur choix avec celui d’autres voyageurs plus curieux qui recherchent autre chose de moins connu ou de moins couru. Souvent malheureusement, ils s’en tiennent à nous décrire un séjour qu’ils ont effectué en étant invité par un hôtel ou un office de tourisme. Ces blogs, on les repère facilement par leur usage immodéré des superlatifs.
On comprend leur enthousiasme, il faut bien renvoyer l’ascenseur à la partie invitante. Mais cela nous prive de leurs impressions personnelles et des vraies émotions qu’ils ont ressenties, que ce soit au travers de leurs images ou de leurs textes dont la lecture est souvent particulièrement ennuyeuse.

Reichstag 9
Impressionnante visite de la coupole du Reichstag à Berlin

Je ne jette pas la pierre à ces blogueurs professionnels : il faut bien vivre ! La tenue d’un blog de voyage est un véritable travail même si ce n’est qu’à temps partiel. Je le mesure bien moi qui ai tant d’articles en retard et dont bien peu verront le jour ! Certes, je procrastine beaucoup et à mon âge la mémoire s’efface plus vite qu’avant, alors il m’arrive bien souvent de laisser en plan ce que j’ai à peine ébauché … pour ne plus y revenir. Ça me donne mauvaise conscience et je me promets régulièrement de changer cela.

Un couple dans le Mémorial de l’Holocauste à Berlin

Côté photos, je suis partagé lors de mes voyages entre les prises de vues destinées au blog, photos de voyage plutôt descriptives – un peu cartes postales quoi – et les photos orientées photos d’auteur qui entrent beaucoup mieux dans mes intentions photographiques. Ce n’est pas sans impact sur la façon d’organiser les voyages : il me faudrait donner plus de temps à l’activité photo ! On a besoin de tourner autour d’un sujet pour chercher les angles de vue originaux. Il faut souvent attendre la lumière qui va bien ou revenir le lendemain à une heure plus appropriée. On peut aussi devoir attendre la présence d’un personnage qui entre dans le cadre choisi ou que se déroule une scène qui rendra la photo plus intéressante, plus personnelle, plus à même de déclencher une émotion ou de raconter une histoire.

Ruelle de Tolède au début de l’heure bleue

Voilà, c’est dit, il faut voyager plus lentement, accepter de voir et de faire moins de choses, il faut donner de la place à la patience et au temps !
Un voyage seulement consacré à la photo me semblerait réducteur : pourquoi aller découvrir un nouveau pays, une nouvelle ville, une nouvelle culture si on n’a pas le temps de contempler, de visiter, de questionner, de flâner, de se perdre, de rencontrer, de goûter, … ? Je ne souhaite pas sacrifier ce qui fait l’essence même du voyage : l’immersion dans un monde différent du nôtre. Mais je ne veux pas non plus rapporter des photos banales, déjà vues, qui manqueraient cruellement d’originalité et ne traduiraient pas l’intention de leur auteur.

Je dois ici vous avouer que la photo occupe pas mal de place dans ma vie et plus le temps passe, plus je deviens exigeant avec mes propres images. Je participe très activement aux travaux de mon Club Photo qui accueille des photographes de talent très actifs dans les concours photos et les expositions locales, avec de jolis succès personnels et collectifs. Mo et moi essayons d’y contribuer et nos photos de voyage sont parfois à l’origine de quelques images qui nous plaisent et qui « fonctionnent ».

Le travail photographique a ceci d’agréable qu’il s’agit d’un domaine artistique dans lequel chacun, sans fin, cherche sa propre voie, son style personnel et ses sujets de prédilection. Pour ma part, beaucoup de thèmes photographiques m’intéressent, qu’il s’agisse de la photo de rue, de la photo d’architecture, de la macro-photo, de la photo de sport ou de spectacle, ou des portraits. Ce dernier thème est de loin mon thème favori et le voyage donne beaucoup d’opportunités de réaliser des portraits intéressants pour peu qu’on se donne du temps pour ça. Faire un portrait demande qu’on s’attarde pour s’intéresser à la personne photographiée, pour échanger avec elle, que ce soit dans la rue ou à l’occasion d’une rencontre.

Alors voilà, j’ai envie de prendre un tournant, de voyager plus lentement pour éviter d’accumuler trop de fatigue bien sûr (nous sommes de jeunes … septuagénaires), mais aussi pour visiter de façon moins superficielle et pour donner plus de temps à notre activité de photographes. Pas pour faire plus de photos, mais pour faire des photos plus personnelles, si possible plus originales.

L’ombre de Chambord

Et le blog ?
Plus que jamais, j’ai envie de le faire vivre.
Mais je me propose d’y publier plus d’images dans les galeries que je vais essayer de compléter et de renouveler de temps à autre. Ce sera un moyen de regrouper les photos qui me plaisent le plus, sans être forcément des photos de voyage, et de constituer dans des galeries dédiées des séries cohérentes en vue d’une exposition, d’un livre ou d’un concours.

Rencontre

Les articles seront certainement moins exhaustifs, moins descriptifs et comporteront peut-être plus de remarques personnelles. Après tout, si je tiens un blog, c’est égoïstement pour mon propre plaisir. Bien sûr, si des amis ou des lecteurs ont la gentillesse de trouver de l’intérêt à tel ou tel article, j’en suis ravi, fier et reconnaissant et j’ai grand plaisir à échanger avec eux quelques commentaires.

Alors, à bientôt peut-être ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur
TAGS
1 Comment
  1. Répondre

    Laurent

    22 septembre 2019

    J’approuve le « plus de remarques personnelles ». N’est pas en effet ce que devrait être un blog finalement. Tout comme ce que tu décris d’une manière générale dans cet article.
    Je me dis toujours qu’il faudrait que je consacre plus de temps à la photo, que je prépare ça un peu plus, plutôt que d’être un peu en dilettante comme c’est un peu trop le cas aujourd’hui. Mais j’ai du mal à faire des efforts en vacances !

Vous avez parcouru cet article ... Merci ... A votre tour de laisser un commentaire rapide ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

entrez un mot clé
    Catégories
    Archives
    %d blogueurs aiment cette page :